Showcase de l’Académie des athlètes : 12 joueurs offensifs qui ont retenu l’attention

Plus de 200 footballeurs québécois ont pris part à la cinquième édition du Showcase de Recrutement Tonic Performance de l’Académie des Athlètes, le week-end dernier, au Complexe Bell de Brossard. Il s’agissait d’une occasion en or pour ces jeunes de démontrer l’étendue de leur talent avec 25 équipes collégiales représentées sur place.

Par Nicolas Belleau

L’événement est particulièrement intéressant pour des joueurs qui résident loin des grands centres et qui n’auraient pas l’occasion de faire valoir leurs aptitudes durant la saison. Natifs de l’Outaouais, le receveur Jordan Duprey et le quart-arrière Dimitri Morand s’y étaient fait remarquer par les recruteurs des Géants en 2013. Nous connaissons tous la suite, alors qu’ils ont fait la pluie et le beau temps en deuxième division, permettant à la formation johannaise d’accéder à la meilleure division collégiale au Québec.

Des espoirs de l’Abitibi-Témiscamingue et même de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine étaient sur place. L’échantillonnage proposé m’a permis de dresser une liste des trois révélations à chaque position. Les nommés ont certainement le potentiel d’être les étoiles de demain.

Attaque

Quart-arrière

thumbnail_mathieu-boudreau-qbMathieu Boudreau – Wildcats de Laurentides-Lanaudière

Boudreau est le pivot qui s’est le plus démarqué dans l’exercice d’un contre un opposant les receveurs aux demi défensifs. Confiant dans sa prise de décision, il trouvait les fenêtres de passe adéquates afin que seuls ses destinataires puissent capter le ballon.

Il a déjà signalé son intention d’étudier au Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu en 2017. Le quart-arrière de 6’1″ et 180 livres a mené les Wildcats à un championnat de saison régulière et à une participation au Doug Britton Bowl le 13 novembre dernier.

 

Alexandre Masse-Dubé – Citadins de la Cité-des-Jeunesthumbnail_alexandre-masse-dube-qb

Malgré ses 5’8’’ et 147 lb, le bras puissant du diminutif relayeur Masse-Dubé m’a impressionné. Il décochait toujours ses jets dans les numéros et a souvent connecté avec ses cibles.

Ses deux dernières années avec les Citadins n’ont pas été comme il le souhaitait et il se dit prêt à tourner la page. Il rencontrait l’équipe d’entraîneurs des Voltigeurs de Drummondville hier.

 

 

thumbnail_william-vandelac-qb3William Vandelac – Grizzlis de Boucherville

Voilà un autre quart-arrière qui poursuivra son parcours au Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu. Vandelac a été constant et précis toute la soirée.

Il a été nommé joueur le plus utile avec les Pirates du Richelieu dans la Ligue de football bantam du Québec en 2015. La saison dernière, le Beloeillois a conduit les Grizzlis à une fiche de huit victoires et deux revers, menant les siens à une participation à la demi-finale.

 

Receveurs

Nicholas Cenacle – Packers de Greenfield Parknicholas-cenacle-wr

Il a surclassé l’ensemble de ses vis-à-vis lors du Showcase. Pas très étonnant quand on sait que le receveur a marqué 22 touchés en seulement dix parties avec les Packers. Or, il s’est également illustré de l’autre côté du ballon, réalisant 12 interceptions.

Son gabarit, ses mains sûres et ses feintes l’ont servi à merveille. Le receveur de 6’1″ et 170 livres a obtenu un temps de 5.20 secondes au test de sprint sur 40 verges et ce, à deux reprises. Cenacle est en secondaire 4, mais il est évident qu’il recevra plusieurs appels l’an prochain.

 

 

Félix Deslauriers – Sphinx du Collège de l’Assomptionthumbnail_felix-deslauriers-wr

Jouant aussi demi défensif, l’athlétisme incontestable de Deslauriers a fait tourner les têtes. Il a fait preuve d’un sang-froid plutôt exceptionnel lors d’attrapés contestés.

Son accélération est remarquable et nous avons pu en avoir un bel exemple lors de son test des trois cônes avec un chrono de 4,69 secondes. Lui aussi en 4e secondaire, il ne pourra être contacté qu’à la fin de sa prochaine campagne, mais il y a fort à parier que les coups d’œil qu’il a suscité il y a quelques jours vaudra son pesant d’or au moment venu.

 

thumbnail_jeremy-augustin-wr-2Jeremy Augustin – Packers de Greenfield Park
Augustin a démontré une bonne concentration et j’ai spécialement noté son habileté à créer de la séparation avec son couvreur. La qualité de ses tracés laissait dans la brousse quiconque voulant demeurer dans son sillage. Il a dominé au saut en longueur en dépassant les 102″ à ses deux essais.

Il penche du côté des Géants, mais tient à visiter le Cégep du Vieux-Montréal avant de prendre sa décision.

 

Demi offensif

thumbnail_benjamin-desroches-rbBenjamin Desroches – Milice de la Magdeleine

D’entrée de jeu, Desroches a été le joueur étoile de l’événement. Presque tous les recruteurs présents parlaient de lui. Il ressortait du lot avant même d’enfiler son équipement.

Son sprint sur 40 verges parcouru en 5.14 secondes a été l’un des meilleurs chronos de la soirée. Plus mature physiquement que les autres porteurs, il a fait montre d’un excellent jeu de pieds et de sa puissance avec une assurance déconcertante. Il est le type de porteur au style punitif qui termine toujours ses courses en tombant vers l’avant.

Desroches sera assurément en mesure de se démarquer dès sa saison recrue au niveau collégial.

Adrien Guay – Dynamiques du Collège Charles-Lemoyneadrien-guay-rb

Judicieux dans ses lectures, sa combativité et son instinct en font un porteur dur à rabattre. Il a cumulé 252 verges combinées et deux touchés en 2016, mais a engrangé 640 verges et quatre majeurs au sol la saison précédente dans la division juvénile 1-b.

Guay hésite présentement entre le Noir et Or de Valleyfield, les Lynx d’Édouard Montpetit et le Notre-Dame du CNDF. Il soutient que son choix se basera presque strictement sur ses études.

 


thumbnail_marvick-paquette-rbMarvick Paquette
– Rebelles de Saint-Hubert

Ses changements de direction sont d’une rectitude hors du commun, surtout qu’il ne perd aucune vitesse lorsqu’il les exécute. Il a enregistré un temps de 5.20 secondes au test du sprint sur 40 verges au laser. Tenace, il s’est débarrassé d’un plaqueur en le projetant violemment au sol, faisant réagir bon nombre de spectacteurs.

Le Cégep Édouard-Montpetit l’intéresse, mais il a été invité au camp d’hiver des Cougars de Lennoxville, des Géants de Saint-Jean-sur-Richelieu et des Spartiates du Vieux-Montréal.

Ligne offensive

Olivier Suppiger – Blizzard du Séminaire Saint-François thumbnail_olivier-suppiger-ol

Sa technique était impressionnante. Les poussées qu’il distribuait généreusement étaient sévères. Le colosse de 6’1″ et 245 livres ne s’est pas fait battre une seule fois.

Au sein du Blizzard, il a fait partie d’une unité qui a empoché 1 866 verges et 31 touchés par la voie terrestre en seulement huit parties. Ses débuts au niveau juvénile ont d’ailleurs été fait dans la perfection, le SSF remportant le Bol d’or avec une fiche immaculée.

 

iskandar-masri-fliss-ol

 

Iskandar-Alexendre  Masri-Fliss – Blizzard du Séminaire Saint-François

Toujours en contrôle, il demeurait devant son opposant avec aisance. Les enseignements du brillant instructeur de position Steve McDonald ont franchement porté fruits.

À 6’3″ et 251 livres, il risque d’atteindre un autre calibre à sa seconde saison juvénile.

 

 

 

Anderson Danels Iracaniye – Panthères de l’école secondaire Mont-Bleuthumbnail_anderson-danels-iracaniye-ol

Il avait l’air d’un homme parmi des enfants. Iracaniye n’a eu aucune difficulté à s’imposer, même si quelques facettes de son jeu sont à peaufiner. Machine à blocs percutants, un pareil gaillard est un diamant brut qu’il ne reste qu’à tailler.

 

 

 

Crédit photo: Page Facebook de Milice Juvénile

2 thoughts on “Showcase de l’Académie des athlètes : 12 joueurs offensifs qui ont retenu l’attention

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *