7 Québécois au camp national de la LCF, 22 autres tenteront de les rejoindre

Le Réseau du sport étudiant au Québec (RSEQ) sera bien représenté au camp d’évaluation national de la Ligue canadienne, qui se tiendra du 23 au 25 mars prochain, à Régina. Au moins sept représentants d’universités québécoises tenteront de séduire les dirigeants des sept formations du circuit Orridge.

Par Arnaud Koenig-Soutière

Le bleu et blanc des Carabins de l’Université de Montréal seront particulièrement visibles. Le quart Samuel Caron, le porteur Sean Thomas Erlington, le secondeur Frédéric Chagnon et le joueur de ligne défensive Junior Luke font partie des 35 joueurs directement invités au camp national.

Les autres joueurs issus du Québec sont les joueurs de ligne à l’attaque Jean-Simon Roy (Rouge et Or de l’Université Laval) et Qadr Spooner (Redmen de l’Université McGill) ainsi que le joueur de ligne défensive Sam Narkaj (Stingers de l’Université Concordia).

Notons également la présence du secondeur québécois Christophe Mulumba, qui évolue au sud de la frontière avec les Black Bears de l’Université du Maine.

Le nom de l’ailier rapproché du Rouge et Or Antony Auclair ne figure pas sur la liste. Il tiendra son pro day le 13 mars, au PEPS de l’Université Laval, où plusieurs équipes de la NFL devraient l’épier.

Du renfort à venir ?

Sept Québécois ont déjà leur place, mais il pourrait bien y en avoir davantage. Ils devront toutefois impressionner suffisamment au camp régional de l’Est du Canada, qui se déroulera le 10 mars à Montréal, soit deux semaines avant le camp national.

Du lot, on compte quelque 22 joueurs aux racines québécoises de près ou de loin.

Le Vert et Or de l’Université de Sherbrooke y enverra la plus importante délégation, avec six porte-couleurs. Il s’agit du joueur de ligne à l’attaque Antoine Demers, le joueur de ligne défensive Alexandre Gagnon, le secondeur Alexandre Chevrier, l’ailier rapproché Oumar Touré et les porteurs Isaac Lauzon et Anthony Gosselin.

Suivent cinq Carabins qui tenteront d’aller rejoindre l’important contingent de Bleus déjà conviés à Régina, soit les joueurs de ligne défensive Émile Charron-Ligez et Mathieu Dupuis, le secondeur Alex Cromer-Émond, le botteur Félix Ménard-Brière et le demi défensif Samuel Simard-Drapeau.

Le Rouge et Or et les Stingers compteront trois représentants chacun. Du côté de Concordia, il s’agit des joueurs de ligne défensive Aldo Cione et Jean-Pierre Munroe ainsi que le porteur Max Thompson. Les Lavallois qui tenteront de se frayer un chemin jusqu’au camp national sont le receveur Félix Lechasseur, le demi défensif Alex Hovington et le joueur de ligne défensive Edward Godin.

Le receveur Jonathan Mack sera le seul représentant des Redmen; idem pour le secondeur Étienne Morin, des Gaiters de l’Université Bishop’s.

Deux Québécois évoluant à l’extérieur de la Belle province seront également de la partie. Il s’agit de deux anciens des Spartiates du Vieux-Montréal : le joueur de ligne défensive Osas Obas, des Gee Gees de l’Université d’Ottawa, et le demi défensif Kevin Myrthill, des Huskies de l’Université Saint Mary’s.

Soulignons aussi la présence du joueur de ligne défensive des Axemen d’Acadia Adam Melanson. Il a auparavant porté le bleu et blanc des Cougars de Champlain-Lennoxville dans les rangs collégiaux.

L’an dernier, quatre joueurs se produisant au camp régional de l’Est avait reçu leur invitation pour le national. Maïko Zepeda, des Carabins, avait été le seul à trouver preneur au repêchage, les Alouettes de Montréal le sélectionnant au 7e tour. Les centres-arrière Donald Tabor et Devon Stewart et le secondeur Marc-Antoine Laurin avaient été ignorés.

Deux autres camps régionaux sont à l’horaire: celui de l’Ontario, qui se tiendra le 17 mars, et celui de l’Ouest, qui aura lieu le 23 mars.

Crédit photo: Dorothée Harvey (Facebook: Dominique Bernier ; Twitter : Yves Longpré)

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *