Les Couguars de Chicoutimi visent l’avantage du terrain

D’ici le début de la saison 2018, Le Champ arrière effectuera un tour d’horizon des ligues collégiales et publiera un article de façon quotidienne sur chacune des équipes. Pour voir tout le contenu présenté jusqu’à maintenant, cliquez ici.

En vue de la prochaine campagne, l’objectif des Couguars du Cégep de Chicoutimi est de terminer dans le sommet de la section nord-est, en troisième division, afin de disputer une première rencontre à domicile en match éliminatoire depuis 2013.

Par Frédéric Marcoux

« C’est ma troisième année comme entraîneur-chef et ça fait deux ans qu’on fait les éliminatoires, l’objectif cette année est d’accueillir un match à la maison, annonce Nicolas Menachi. On veut bien travailler et avoir du succès. On va avoir une défensive assez mature. »

D’ailleurs, un pilier de cette unité, le maraudeur Jérémy Turbide, s’est déjà engagé avec l’Université de Sherbrooke en 2019. Menachi s’attend aussi à profiter d’une solide ligne défensive à maturité.

Nicolas Menachi en sera à sa troisième saison à la barre des Couguars. (Photo: Facebook/Photos André

Pour bénéficier de l’avantage du terrain, la troupe de Nicolas Menachi devra déloger les Gaillards du Cégep de Jonquière ou les Pionniers du Cégep de Rimouski qui trônent au sommet de la division depuis 2016. Les Couguars ne s’attendent pas à des matchs faciles cette année, même si deux équipes qui n’ont pas connues la victoire la saison dernière, les Jeannois du Collège d’Alma et les Électriks de Shawinigan, se retrouvent dans leur section.

« Les Couguars de Chicoutimi ne sont pas en position pour prendre n’importe quelle équipe à la légère », martèle l’entraîneur-chef Nicolas Menachi. Ce dernier a encore fraîchement en mémoire la solide opposition des Gaulois du Cégep de La Pocatière, à deux occasions, ainsi que la défaite crève-cœur contre les Voltigeurs du Cégep de Drummondville, en 2017.

Jeune attaque

«On est plus jeune à l’attaque et sur la ligne offensive, indique Nicolas Menachi. On a perdu beaucoup de vétérans l’an dernier.»

L’attaque saguenéenne sera menée par une recrue au poste de quart en 2018. L’entraîneur-chef a fait savoir qu’une lutte à trois se déroulera au camp d’entraînement pour déterminer le pivot partant des Couguars.

« Il a fallu apporter quelques modifications au cahier de jeux. C’est certain qu’on ne pourra pas demander au quart-arrière recrue de faire ce que Raphaël Cyr faisait pour nous l’an dernier », admet-il.

Le quart-arrière choisi sera appuyé par un comité de porteurs de ballon mené par Jimmy Larose-Joubert. Avant sa blessure à une vertèbre qui l’a contraint à marquer une bonne partie de la dernière saison, Larose-Joubert affichait une excellente moyenne de huit verges de gain par portée, et ce, en 68 courses.

De son côté, le receveur Pierre-Olivier Duperré aura une fois de plus la mission de terroriser les défenses adverses par la voie des aires. Le #20 a terminé la saison dernière avec 913 verges et neuf touchés. En 2017, il particulièrement a été fumant contre Alma avec un match de 250 verges de gain aérien et contre La Pocatière, la semaine suivante, avec une récolte de 265 verges.

La dernière rencontre éliminatoire qui s’est déroulée sur le terrain des Couguars remonte à 2013, à la finale du Bol d’or qui les opposaient au Noir et Or de Valleyfield. L’affrontement s’était alors soldé par une défaite de 42 à 7 de Chicoutimi, devant leurs partisans.

Les Couguars en chiffres

Fiche en 2017: 4 victoires et 4 défaites

Points pour: 246 points

Points contre: 236 points

Dernière présence au Bol d’or: 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *