Tout est en place à Sherbrooke

D’ici le début de la saison 2018, Le Champ arrière effectuera un tour d’horizon des ligues collégiales et publiera un article de façon quotidienne sur chacune des équipes. Pour voir tout le contenu présenté jusqu’à maintenant, cliquez ici.

Si sa carrière chez les Volontaires a démarré sur les chapeaux de roue en 2017, l’entraîneur-chef Jean-Philippe Gauthier assure être maintenant bien en selle à la barre « d’une formation prête et à notre image » pour la prochaine campagne.

Par Luc Turgeon

L’ancien entraîneur adjoint du Vert et Or de l’Université de Sherbrooke avait été nommé à la tête des Volontaires le 7 juin 2017, un peu moins de trois mois avant le début de la dernière saison.

« Je suis content d’avoir finalement fait le tour de la roue avec une année complète au sein du programme », avoue Gauthier. Une équipe de football demande de la préparation et une bonne structure, mais surtout beaucoup de temps, ce que l’entraîneur-chef manquait, de son propre aveu, à son arrivée au Cégep de Sherbrooke.

Le recrutement et l’entraînement hivernal de 2018 ont été les premiers de Gauthier en tant qu’entraîneur-chef. «Ça s’est fait extrêmement vite l’an passé. Ça fait du bien d’avoir un pied bien établi avant le début de la saison», confie-t-il.

Le pilote sherbrookois estime que ses années passées aux côtés de David Lessard chez les Renards ont été très bénéfiques dans son parcours. Il vante la structure, la planification et l’encadrement hors pair dont Lessard a fait preuve lorsqu’il était à la barre du Vert et Or et s’en inspire aujourd’hui dans ses fonctions avec les Volontaires.

 

Pas d’inquiétude

Le premier recrutement de Jean-Philippe Gauthier était d’une grande importance, alors que seize vétérans venaient de voir leur parcours collégial prendre fin.

L’objectif était clair pour le groupe d’entraîneurs et il fallait augmenter l’effectif des hommes en vert, ce qui a été accompli. « On a réussi à ajouter une trentaine de recrues à notre alignement. Ils adhèrent tous à nos idées et sont prêts à faire la différence au jour du match, indique-t-il, précisant qu’environ 75% de la formation provient de l’Estrie. On offre la chance à plusieurs jeunes de la région de se développer et on va piger dans tous les programmes d’ici.»

Malgré un nombre élevé de joueurs de première année, l’instructeur en chef n’est pas inquiet pour cet automne. Selon lui, le leadership des vétérans est irréprochable et aidera les nouveaux qui ont rejoint le groupe à s’adapter au rythme collégial.

D’ailleurs, ces recrues pourront compter sur un quart-arrière de quatrième année pour les mener à la sortie du vestiaire en Pierre-Olivier Potvin, en plus d’avoir le luxe d’une ligne offensive à maturité pour le protéger.

À surveiller
Pierre-Olivier Potvin, quart-arrière

« C’est un bon quart et il en sera à sa quatrième année. Il a connu un gros hiver d’entraînement et c’est un de nos meilleurs athlètes. »

Match présaison

Les Volontaires recevront la visite des Gaillards du Cégep de Jonquière cette fin de semaine dans le cadre d’une partie hors-concours. Évoluant dans la section Nord-Est de la troisième division, ces derniers ont remporté le Bol d’or en 2016, avant de s’incliner en finale l’année suivante.

À propos des Gaillards du Cégep de Jonquière

Même s’il s’agit d’un club d’une ligue inférieure, Jean-Philippe Gauthier est persuadé que les deux équipes ont à gagner dans cet affrontement. « Je suis originaire du Lac-Saint-Jean et lorsque je coachais au Vert et Or, j’étais responsable du recrutement dans la région, raconte-t-il, lui qui a évolué avec les Jeannois du Collège d’Alma. Je connais bien François Laberge (entraîneur-chef des Gaillards), je sais qu’il est à son affaire et qu’il chapeaute son équipe avec de belles valeurs. J’étais content lorsqu’il m’a contacté pour cette partie hors-concours. »

C’est le 1er septembre que les Volontaires entameront officiellement leur calendrier 2018, alors que les nouveaux venus de la division 2, les Nomades du Cégep Montmorency, seront de passage en Estrie.

À surveiller
Gabriel Royer, secondeur

« Un de nos capitaines. Il possède de très bonnes qualités athlétiques et il a été élu recrue de l’année pour tout le cégep l’année dernière. Il joue aussi au basketball et il a connu du succès dans les deux sports. »

Les Volontaires en chiffres

Fiche en 2017: 2 victoires et 6 défaites

Points pour: 144 points

Points contre: 185 points

Départ de 16 vétérans en 2017

À surveiller
Thomas Poirier Steben, secondeur

«Ça a été notre meneur pour les plaqués l’an passé. Il est partout sur le terrain et on s’attend encore à une grosse saison de sa part»

 

Photos tirées de Facebook/Les Volontaires du Cégep de Sherbrooke

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *