Spartiates | Une identité à protéger

D’ici le début de la saison 2018, Le Champ arrière effectuera un tour d’horizon des ligues collégiales et publiera un article sur chacune des équipes. Pour voir tout le contenu présenté jusqu’à maintenant, cliquez ici.

«On ne saura pas qui on est exactement cette année avant d’avoir joué quelqu’un», lance d’emblée l’entraîneur-chef des Spartiates, Renaldo Sagesse, quelques heures avant le botté d’envoi du premier match de la saison. Chose certaine, le Vieux Montréal souhaite conserver son «identité unique» au sein de la Division 1.

Par Luc Turgeon

L’instructeur en chef se dit satisfait de ce qu’il voit jusqu’à maintenant, mais estime que c’est seulement face aux autres clubs du circuit qu’il découvrira le vrai visage de sa formation. L’hiver dernier, le pilote des Spartiates expliquait au Champ arrière l’importance de l’identité du CVM; une identité «réputée et qui se démarque des autres programmes».

«Pour être passé par là, je sais que le Vieux Montréal est spécial et c’est une de nos forces en tant qu’équipe», croit-il. Cette idéologie a d’ailleurs été bénéfique pour le recrutement l’hiver dernier, selon coach Sagesse.

Les Spartiates ont été en mesure d’aller chercher des joueurs de partout. Des gars qui viennent de l’extérieur de Montréal, de programmes publics et privés, ce qui forme l’environnement spécial du Vieux-Montréal souligné par Sagesse. Il s’attend d’ailleurs à voir plusieurs recrues avoir un impact dès cet automne, que ce soit à l’attaque, à la défense ou sur les unités spéciales. La fiche de quatre victoires et cinq défaites l’avait laissé sur son appétit l’an dernier, alors que Renaldo Sagesse en était à sa première campagne à titre d’entraîneur-chef.

Les Spartiates en chiffres

Fiche en 2017: 4 victoires et 5 défaites

Points pour: 191 points

Points contre: 245 points

Dernier Bol d’or gagné en 2014

Maturité

Plusieurs joueurs expérimentés porteront l’uniforme des Spartiates et pourront guider les recrues cet automne. «En plus d’avoir de l’expérience, les gars ont suivi notre plan d’entraînement et ont tous amélioré leurs tests physiques, se réjouit l’ancien joueur des Wolverines de l’Université Michigan. Depuis janvier, je demande à tous les membres de l’organisation de se concentrer sur ce qu’ils peuvent contrôler, et ce, dans tout ce qu’ils font dans la vie. Je pense que ça va porter fruit sur le terrain.»

L’attaque sera menée par le quart-arrière de deuxième année, Arnaud Desjardins, qui a cumulé 2034 verges par la passe et lancé 10 passes de touché en 2017. Selon Sagesse, des joueurs explosifs se retrouvent à toutes les positions de l’unité offensive, ce qui promet pour le calendrier 2018.

En défense, les joueurs de ligne défensive Antoine Audet-Michaud et Jonathan Walter Wilding seront à surveiller, tandis que le secondeur Medley Joseph aurait «le potentiel pour être nommé joueur défensif par excellence de la ligue en Division 1», confie Renaldo Sagesse.

De l’aide toujours appréciée

Un seul entraîneur du personnel ne sera pas de retour avec les Spartiates cet automne. Seth Galina, qui dirigeait les quarts-arrière, a obtenu un poste avec les Stingers de l’Université Concordia. Renaldo Sagesse soutient néanmoins que l’aide des anciens est toujours là bienvenue, comme celle de Mehdi Abdesmad, ancien joueur de la NFL.

«C’est clair que c’est un gars qu’on veut avoir dans le portrait. Avec son emploi du temps chargé, c’est difficile pour lui de s’impliquer pour toute une saison, mais quand il vient on est toujours content de le voir. Même chose pour tous les anciens, comme Arnaud Gascon-Nadon ou Martin Bedard, par exemple».

Les Spartiates joueront contre les Géants du Cégep de St-Jean pour entamer leur saison, ce samedi. L’an dernier, la lutte avait été serrée entre les deux équipes mais le CVM avait eu le dessus par la marque de 37-36.

Photo tirée de Facebook/Flo Harnois Photographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *