Cheminots | «Sommes-nous trop exigeants?»

D’ici le début de la saison 2018, Le Champ arrière effectuera un tour d’horizon des ligues collégiales et publiera un article sur chacune des équipes. Pour voir tout le contenu présenté jusqu’à maintenant, cliquez ici.

«Les joueurs sont plus attachés à leur emploi qu’à leur passe-temps ou à leur passion.» Voilà le constat fait par l’entraîneur-chef des Cheminots, Christian Audet, à la suite de son dernier recrutement, où plusieurs recrues potentielles ont décidé d’accrocher leurs crampons plutôt que de s’engager avec l’équipe.

Par Luc Turgeon

L’an dernier, Christian Audet en était à sa première saison à titre d’instructeur en chef au Cégep de Saint-Jérôme. Le club a finalement terminé avec une fiche d’une victoire et sept défaites. La transition toujours en cours est tout de même bénéfique malgré ces résultats.

Selon Audet, le fait d’avoir un entraîneur à temps plein change beaucoup l’environnement et est très bénéfique pour le programme. Il appuie ses dires en affirmant que les Cheminots n’ont perdu aucun joueur pour des raisons académiques cette année et que les gars sont mieux préparés physiquement, ce qui démontre que le Cégep est prêt à s’investir.

Les Cheminots en chiffres

Fiche en 2017: 1 victoire et 7 défaites

Points pour: 77 points

Points contre: 287 points

Toutefois, celui qui compte plus de 25 années d’expérience en tant qu’entraîneur remarque un comportement différent chez les joueurs qui terminent leur parcours au secondaire. Selon lui, les athlètes ne veulent plus s’impliquer autant qu’auparavant une fois rendus au niveau collégial, ne voyant plus le football comme une priorité. «C’est une société de consommateurs qui nous a affectés dans le recrutement et qui affecte toutes les équipes collégiales. Les gars ont des dépenses comme des voitures ou des cellulaires et doivent travailler pour les payer. Ça devient compliqué d’embarquer dans le football après ça.»

Cette constatation force Christian Audet à se questionner sur l’implication demandée à ses troupes. «Devrait-il y avoir moins de séances d’entraînement? Sommes-nous trop exigeants avec les joueurs? Personnellement, je ne pense pas que c’est possible de se préparer avec trois pratiques par semaine. Mais on va devoir trouver une solution pour contrer cette société de consommateurs là», juge le pilote des Cheminots, ajoutant que le nombre de joueurs sérieux n’est pas représentatif du bassin auquel sa formation a droit.

À surveiller

Carl Pronovost, bloqueur

«C’est notre bloqueur à gauche et il termine sa carrière collégiale cette année. Il a tout ce qu’il faut pour être de l’équipe d’étoiles.» – Christian Audet, entraîneur-chef

Les Cheminots 2018

Somme toute, Christian Audet s’attend à une belle année pour son équipe. «Quand on regarde nos douze partants des deux côtés du ballon, on va être solide, confie-t-il. Au final, ça se passe sur le terrain et on ne contrôle pas tout.» Ce dernier soutient que son équipe demeure en transition, mais va dans la bonne direction. Les changements nécessaires ont été apportés et il ne reste plus qu’à jouer au football.

Il ajoute que, malgré cette «société de consommation» qu’il doit contrer, plusieurs «perles» porteront l’uniforme des Cheminots et seront à surveiller cet automne. C’est le cas du receveur Hugo Raymond qui devrait être un joueur d’impact à chaque rencontre, lui qui s’est déjà engagé avec les Gee Gees de l’Université d’Ottawa pour 2019.

À surveiller

Hugo Raymond, receveur

En 2017: 29 attrapés, 578 verges et 5 touchés

Le receveur Hugo Raymond jouera une dernière saison avec les Cheminots avant de rejoindre l’Université d’Ottawa, en 2019.

 

Après avoir dirigé en division 2 pendant quelque temps avec les Condors du Cégep Beauce-Appalaches, Audet a été agréablement surpris du niveau de jeu de la troisième division. «Maintenant, tous les programmes investissent et les entraîneurs travaillent fort. Le football au Québec a pris une belle tangente et les étudiants-athlètes en bénéficient beaucoup», déclare-t-il.

Les Cheminots joueront leur premier match ce soir contre les Lauréats du Cégep de Saint-Hyacinthe. Ces derniers ont vaincu les Indiens du Collège Ahuntsic par la marque de 24-16, la semaine dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *