Un mélange prometteur à Trois-Rivières

L’arrivée de recrues parées à contribuer au succès de l’équipe jumelée au retour de joueurs d’impact des deux côtés du ballon, voilà la recette des Diablos du Cégep de Trois-Rivières afin de se démarquer en Division 2 cet automne.

Par Luc Turgeon

Une fois le camp de printemps terminé en mai, le programme trifluvien a appris une bonne nouvelle, soit le retour imprévu de son porteur de ballon vedette, Michaël Morin. Membre de l’équipe d’étoiles en 2018, il s’était entendu avec les Carabins de l’Université de Montréal, mais a plutôt décidé de revenir avec les Diablos pour des raisons personnelles.

« Avec un quart-arrière de troisième année (Charles Cossette), nous avions envisagé de mettre l’emphase sur notre jeu aérien, surtout avec la perte de notre joueur le plus utile de la dernière saison. Le retour de Michaël fait en sorte que nous allons être très diversifiés à l’attaque », a souligné l’entraîneur-chef, François Dussault.

En défense, plusieurs joueurs seront aussi à surveiller, dont le secondeur Félix Simoneau, qui a été le meilleur plaqueur de Trois-Rivières au cours des deux dernières années.

Le recrutement s’est bien déroulé au Québec et cinq joueurs français ont aussi rejoint les rangs des Diablos. C’est la première année que des Européens recrutés par l’organisation seront de la formation, qui a fêté ses 50 ans, en 2018. « J’ai habité en France pendant deux ans, lorsque le paternel (Jacques Dussault) a coaché là-bas, puis j’ai eu l’occasion d’y retourner à quelques occasions dans les dernières années. »

Les Diablos en 2018

4 victoires et 4 défaites
207 points pour
260 points contre

 

La deuxième division collégiale a été bien balancée la saison passée, où quatre formations ont conclu avec une fiche de trois victoires et cinq défaites. Pour sa part, la troupe de François Dussault a devancé cette quadruple égalité avec quatre gains et autant de revers.

« Nous nous attendons encore à une ligue paritaire et très compétitive. Il y a certains matchs qui ont fait exception à la règle, mais ç’a été très serré plus souvent qu’autrement », a rappelé Dussault, qui ajoute que chaque semaine, la préparation se doit d’être excellente pour pouvoir rivaliser.

Reprise des quarts de finale

La saison des Diablos débutera contre l’équipe qui les a éliminés en 2018, les Nomades du Cégep Montmorency. Ces derniers l’avaient alors emporté au compte de 20-18 pour accéder aux demi-finales.

L’entraîneur-chef assure tout de même qu’aucun sentiment de vengeance ne l’habite, sans vouloir parler pour ses vétérans. C’est un tout nouveau chapitre qui s’écrira et la page est tournée sur la dernière campagne.

« C’est cliché de dire ça, mais c’est à nous de décider où nous mettons notre énergie. Nous avons choisi de regarder vers l’avant et nous voulons vivre dans le moment présent. Les Diablos de 2019 ne sont pas ceux de 2018. »

 

Photo en une: Facebook/Diablos Football

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *